Grafisch Ontwerp

X-Berg glacée

Je trouvais Berlin pas mal plate (au sens littéral) comme ville. Puis j’ai appris que le mot « berg » veut dire « montagne ». Quand on y pense, c’est logique : « iceberg»  : montagne de glace. « Kreuz » veut dire « croix » mais ça je le savais déjà.

Bref, je cherchais la montagne dans Kreuzberg et il s’avère qu’elle est située à deux pas de notre appartement. C’est un genre de mini Mont-Royal nommé Victoria Park.

Kreuzberg Victoria Park
Il est à noter qu’on retrouve un peu partout sur le gazon des déchets et de bouteilles de bières cassées mais cela ne semble pas déranger les habitués.

Sur cette petite montagne un peu touristique nous avons surpris un shooting de mode low budget et aussi quelques personnes se faisant bronzer torse nu (filles comprises mais à l’envers) qui dégageaient une odeur de noix de coco chauffée.

Photoshoot dans Victoria Park, Kreuzberg

Le soleil chaud (désolée de vous faire chier mais ici il fait 20 degrés et un soleil tapant à tous les jours) me donna envie de manger une glace mais, jusqu’à date, j’avais trouvé que la crème glacée ici avait l’air plutôt moyen et je n’avais pas été tentée. Nous avons essayé une petite crèmerie tout près du parc mais hélas, nous avons été très déçus. Cela n’a rien de comparable avec les délicieux gelatos du Péché glacé.

Pour faire une histoire courte, je ne comprends pas pourquoi les gens ici font la queue pendant de longues minutes afin de manger une glace dégueulace. Si quelqu’un parmis vous connait LA place de crème glacée, j’aimerais bien le savoir car, à moins d’une référence trustable, je n’en mangerai jamais plus!

Publié dans la catégorie Divagations /Voyage, le 12 April 2009

5 réponses à X-Berg glacée

  1. Par François Lacoste 

    le 20 April 2009 à 16:34

    Berlin est Berlin et Montréal est Montréal. À Berlin tu as 3400 musées, 2000 ans d’histoire, une vraie culture underground, des reliques émouvantes, un métro fonctionnel et du vin chaud pour te réchauffer l’hiver, de la bouffe pas chère…aaahhhh Berlin !

    Mais pas de délicieux gélato…shit

  2. Par Marie-Claude 

    le 20 April 2009 à 17:37

    Attention, je ne me plains pas de Berlin, bien au contraire! Ce que je dis c’est qu’il y a ici une culture de la crème glacée (ce qu’on n’a pas à Montréal). On voit «eis, italiano gelato» partout et des queues à n’en plus finir, des restos qui ne sont spécialisés que dans les coupes de crème glacée, etc. Je me demande juste POURQUOI car cette glace n’est pas bonne et n’a rien à voir avec les gelatos.

    J’ai trouvé toutefois un endroit (et probablement d’autres). La clé est le mot «hausgemacht» ou quelque chose comme ça.

    Quoi qu’il en soit, sache que je sais aussi apprécier les musée, l’histoire, la culture underground ainsi que le métro ultrafonctionnel que je prends à tous les jours. Et la bouffe pas chère… Justement, je reviens d’un resto de sushis où j’ai copieusement mangé pour 8€ et d’un bar gai avec des murs en poils/minou roses, chandeliers au plafond et lumières de Noël, kitch à souhait.

  3. Par François Lacoste 

    le 21 April 2009 à 9:21

    Ah ça me donne tellement envie de repartir là-bas. Le seul hic, mhhhhh, j’ai eu cette légère impression que l’Allemand est une langue assez difficile à maîtriser. Mais pour le reste, pour un designer graphique, c’est le rêve ( je parle pour moi…en tout les cas)

    Et bien, je me tiendrais au courant via ton blogue !

    Bonne continuation;)

  4. Par Marie-Claude 

    le 21 April 2009 à 9:28

    Tu as déjà vécu ici donc?

    Enfin, au niveau design graphique, jusqu’à date je ne suis pas impressionnée mais c’est peut-être parce que j’ai déjà vécu aux Pays-Bas. C’est dur d’arriver à la cheville de Rotterdam et Amsterdam. Mais peut-être est-ce parce que je ne suis pas dans le bon quartier? Kreuzberg, Friedrichshain… c’est trop trash à mon goût, très peu de raffinement et beaucoup d’affiches à saveur «marketing».

    Parcontre ici la bouffe est meilleure et ça coûte beaucoup moins cher.

    Tu as raison pour l’allemand : c’est très difficile. Je commence des cours de niveau B1 (intermédiaire) dans une semaine et même à ce niveau j’ai du mal à avoir des conversations de base.

  5. Par François Lacoste 

    le 22 April 2009 à 9:33

    Non je n’ai jamais vécu là-bas, mais j’ai passé 3 semaines l’hiver dernier. Mais j’ai adoré ce côté raw dont tu parles, trash à la limite. Et je crois bien qu’il y a moyen de trouver du design de qualité autant qu’à Rotterdam…mais il est peut-être moins exubérant et plus fonctionnel….je ne sais pas..

    Aussi, j’aime ce côté post guerre froide…Ça donne beaucoup d’humilité à un Québécois. Ils en ont vécu des trucs ces gens…

    Bon j’arrête ! Bonne chance pour l’Allemand. Je vais peut-être m’y mettre un jour.

Inscrivez-vous aux commentaires RSS