Grafisch Ontwerp

Ce qu’il advient de moi

J’ai délaissé mon blog et j’ai délaissé ma vie en général. Ma résolution principale en 2009 était de prendre plus de temps pour moi et de travailler moins. Sachez que je fais tout le contraire jusqu’à maintenant.

Pour ceux que ça intéresse, la raison de mon abscence mentale et physique c’est que je travaille jours, soirs et fins de semaines. Je travaille simultanément sur les principaux projets suivants (si je dis principaux, ne vous méprenez pas, c’est qu’il y en a d’autres) :

  • Grille graphique pour un magazine traitant de la biodiversité
  • Site web pour un courtier immobilier
  • Site web pour une boutique design écolo qui souhaite aussi vendre en ligne
  • Interface d’une application iPhone
  • Logo et site web pour une petite maison d’édition à Rotterdam
  • Production d’affiches pour le projet d’art de mon ami Gyz

À travers tout ça, je me suis remise à l’allemand.

À mon départ pour Berlin (et à mon retour), les choses devront changer. Et si vous me voyez encore travailler comme une cinglée, j’espère que vous me botterez le cul car je n’ai plus 20 ans et que la vie est trop courte pour la passer devant un écran.

Publié dans la catégorie Design /Divagations, le 19 February 2009

3 réponses à Ce qu’il advient de moi

  1. Par Marianne 

    le 20 February 2009 à 14:10

    Je te comprends… ce sont des cycles qui vont et qui viennent. Tu pars quand pour Berlin? On pourrait aller prendre un verre/café sous le thème “f*ck off la job” avec ou sans conjoints bientôt… Je lance l’invitation!

    Prend tout de même soin de toi :)

  2. Par Marie-Claude 

    le 21 February 2009 à 18:39

    Marianne,

    Oui, j’accepte ton invitation! Ça ira plus dans deux semaines pour moi, je crois. On se fait signe. Invitons Jonathan aussi car ça fait longtemps que je l’ai vu!

  3. Par Jonathan Belisle 

    le 23 February 2009 à 0:20

    Tu t’en vas à Berlin avec Patrick j’espère!
    Vous parler d’un souper j’imagine … Vous êtes bien mieux de m’inviter )@**%82

    Je te vois si rarement…presque aussi rarement que ma femme.

    A bientot !

Inscrivez-vous aux commentaires RSS