Grafisch Ontwerp

SXSW — Jour 3

La journée commence par un pannel où le très coloré Gary Vaynerchuk n’en finit pas de parler et d’en rajouter sur le thème Beyond the Blogosphere: How Online Talent is Being Developed Offline. «Love your readers, pay attention to people» . Je suis fascinée par le personnage de la Wine Library.

The Web That Wasn’t avec Alex Wright du New York Times : une présentation théorique sur la naissance du concept de l’internet avant l’arrivée des ordinateurs.
Je découvre l’existence du Belge Paul Otlet qui imaginait donner accès à l’information d’une bibliothèque via un écran (cinématographique?) et le téléphone. Je découvre également Ted Nelson, l’inventeur du terme «hypertext». Je me rappelle le logiciel HyperCard que j’utilisais sur le Mac de mon père en 1988. Je suis décidemment due pour une récapitulation de l’histoire informatique. Fascinant.

Browser Wars: Deja Vu All Over Again?, un pannel où se confrontent IE, Firefox et Opera. Malheureusement, Apple n’a envoyé personne pour représenter Safari (il faut dire qu’environ 9/10 personnes à SXSW ont un Mac alors c’est un peu décevant). Je suis très impressionnée d’avoir devant moi Brendan Eich, l’inventeur du Javascript et fondateur de Mozilla. Rien de super intéressant dans la discussion et c’est assez technique parfois. À la période de questions, quelqu’un demande quand donc tous finiront par se parler pour s’entendre sur l’interprétation des standards de la W3C. Rires aux éclats dans la salle…

Building a Worldwide Climate Movement avec Bill McKibben.
La salle était à moitié vide. On voit que le sujet n’intéresse pas vraiment les geeks. Je ne connaissais pas Bill McKibben alors qu’il est assez connu aux États-Unis. Il est l’instigateur d’une grande marche à travers l’état du Vermont (en 2006) qui visait à sensibiliser les gens aux changements climatiques. Au cours de sa présentation, il nous a parlé de ce qui nous guette et tentait ici de trouver des alliés technologiques pour propager l’information et mieux organiser sa coallition. Sites à voir : 350.org et The Green Washing Index (si vous voulez savoir qui se fait passer pour vert sans vraiment l’être).

Core Conversation on Coworking

Core Conversation: Coworking and the Evolution of the Independent Worker avec Patrick Tanguay (!!) et Alex Hillman.
Une table ronde sur le coworking. Quelques personnes connaissent et même font partie d’un espace de coworking alors que d’autres ne savent même pas ce que ça veut dire. Un bel échange mais on voit que certaines personnes (deux filles d’Austin en particulier) n’ont rien compris au concept lié à la communauté.

South by North-West Party

Après une sieste à l’hôtel nous nous sommes une fois de plus rendus au Iron Cactus pour le party South by North West. La place était pas mal pleine et il y avait même une bonne file dehors. J’étais entrain de jaser avec LJ quand deux gars sont venus s’asseoir à notre table. Ce n’est que lorsqu’ils ont quitté que j’ai appris qu’ils étaient des Pays-Bas. L’un deux m’a parlé rapidement en néerlandais et moi de répondre… Si j’avais su, j’aurais été plus jasante; en plus qu’ils étaient de Arhnem, la ville de Werkplaats Typografie que j’ai autrefois visitée.

On s’en retournait à l’hôtel lorsqu’Alex Hillman nous accroche par le bras pour nous faire rentrer dans son party improvisé où là, c’était pas mal plus cool et l’ambiance était relaxe. À notre départ, Waynerchuk se pointe le bout du nez et il est question d’une game de Loups-Garous. J’aime bien jouer mais il est comme 2 heures du matin, j’en ai ma claque. En plus que demain il faut se lever! Il n’y a que notre cher ami Dan qui a osé. Lui, il est de party!

Comments Off

Publié dans la catégorie Uncategorized, le 24 March 2008

Retour sur SXSW — Jour 2

Alexandre trouvait que je mettais trop de temps à écrire la suite. Alors voilà, je me force un peu!

Everyone’s a design critic avec Jason Santa Maria de Happy Cog et Rob Weychert.
Présenté avec beaucoup d’humour mais très peu de substance; une récapitulation du top 10 des demandes clients. Je n’ai pas été étonnée d’apprendre que la demande #1 des clients est de mettre le logo plus gros. Ouf!

Magic and Mental Models: Using Illusion to Simplify Designs avec Jared Spool.
Alors là, quelle présentation stimulante! Je ne sais pas encore comment appliquer les théories présentées ici mais l’exercice était intéressant. Spool nous a dévoilé quelques tours de magie dans le but de nous montrer que tout n’est qu’une question de perception. Un excellent présentateur… si vous avez la chance de le voir ailleurs, n’hésitez pas.

Je suis ensuite passée voir Logos: Why They’re Irrelevant and Can Actually Hurt Your Business mais c’était tellement nul que j’ai décidé d’aller rejoindre les amis au Keynote de Zuckerman (le fondateur de Facebook). La salle était pleine, et donc ils avaient ouvert deux autres salles pour diffusion sur écran en simultané. J’étais dans la troisième, seule face à l’écran et la platitude de l’interview. Derrière moi j’entends des gens rire et dire des «Oh my god». Patrick m’envoie un SMS et je vais le rejoindre dans le salon de gogosses à donner/vendre m-a-r-ke-te-keting. Assez de cet entretien de pétasse! (Si ça vous intéresse, voici un compte rendu sur CNET.)

Tools for Enchantment: 20 Ways to Woo Users avec Kathie Sierra.
La salle est plus que pleine et nous devons nous asseoir par terre. Je retiens que le succès d’une compagnie ou d’un produit est en fait dû à comment l’utilisateur se sent, i.e. comment on répond à ses besoins. L’important est donc de penser à répondre à un besoin et à rendre les gens heureux lorsqu’ils utilisent un produit/service. Kathie est super intéressante mais je dois avouer que je m’endors un peu parce qu’on se couche tard et qu’on boit de la bière le soir. Ça s’arrête donc là pour l’instant.

Nous filons au party Flickr qui se tient au Iron Cactus où se trouvent plusieurs visages connus. Bière et bouffe gratuite, ça attire le monde! Ensuite on se pousse bien d’avance au Red Eyed Fly pour le Fray Café* où on passe une très intéressante et divertissante soirée à écouter les gens nous raconter des histoires à tour de rôle pendant cinq minutes.

* Le Fray Café, c’est une soirée où quelques personnes sont invitées à raconter une histoire personnelle. Ceux qui assistent à l’événement peuvent aussi monter sur scène pour raconter la leur (en un maximum de 5 minutes), ce qui donne lieu à des découvertes plus ou moins intéressantes mais toujours divertissantes. Ce serait vraiment le fun d’avoir un événement du genre à Montréal!

Comments Off

Publié dans la catégorie Uncategorized, le 24 March 2008

Retour sur SXSW — Jour 1

C’est peut-être un peu tard mais voici enfin mon retour sur SXSW.

D’abord, je dois dire qu’il y avait beaucoup à faire. Je n’ai pas appris autant de nouvelles choses que je l’espérais mais ça m’a permis de réfléchir plus en profondeur sur plusieurs sujets.

Comme j’ai plusieurs choses à dire, je vais segmenter l’information jour par jour et, dans une conclusion, vous donnerai un résumé de ma perception de l’événement. Voici donc, le premier jour, JOUR 1 :

Canadian Pancake Breakfast

La journée commence par un déjeuner au Canadian Pancake Breakfast. Des bonnes pancakes au sirop d’érable, gratuites!!!, des Canadians partout et aussi du monde d’ailleurs…

Design is in the details avec Naz Hamid de Weightshift.
C’était assez de base et la présentation à l’écran manquait de détails au niveau typographique (beaucoup de veuves). Je n’ai pas vraiment vu les détails dont il était question dans le titre. Dommage.

The Contextual Web avec Nick Fink de Digital Web Magazine.
La (très courte) présentation devait parler du web dans tous les contextes mais s’est surtout concentrée sur le iPhone et la nécessité de fournir des sites web qui fonctionnent bien sur celui-ci : augmenter les zones cliquables (Fitt’s Law), donner accès à la navigation au premier coup d’oeil, etc. Un bon survol de points importants en ce qui a trait aux fonctionnalités mais pas vraiment d’information liée au web mobile autre que le iPhone.

Opening Remarks with Henry Jenkins and Steven Johnson.
Un interview avec Henry Jenkins, professeur au MIT dans une salle bien remplie. La conversation allume et fait réfléchir à un niveau philosophique. Je suis étonnée par l’attitude posée de Jenkins face aux accros des jeux vidéo. Tout au long, une fille prenait des notes sur un tableau — un bon résumé de la conversation — que vous pouvez voir sur Flickr.

10 Things We’ve Learned at 37signals avec Jason Fried.
J’utilise quelques produits (payants) de 37 Signals que j’apprécie énormément. Lors de FOWD, j’avais d’ailleurs beaucoup aimé la présentation de Ryan Singer. Ces gars là sont vraiment d’excellents orateurs! Fried nous a raconté les secrets de leur réussite : très peu de contact humain physique (tout se passe sur Campfire et Basecamp parce que ça laisse des traces), travail basé sur les objectifs plutôt que le temps, horaire de 4 jours par semaine, aide aux employés pour la formation, l’achat de livres, etc. J’adore la philosophie de cette petite compagnie… Récapitulation : ici.

A General Theory of Creative Relativity avec Jim Coudal de Coudal Partners.
Une présentation très stimulante sur la créativité et comment celle-ci fonctionne par association d’idées. Coudal a une attitude très «bold». À la periode de questions, les participants cherchent des solutions miracles à la créativité. Vous pouvez écouter le podcast de cette présentation ici.

Après la bière gratuite Miller High Life dégueulace nous sommes allés manger chez Cuba Libre (bof) sur Congress pour finir la soirée au party d’ouverture 16bits où un freakshow prenait place. Re-bof (au moins on était en bonne compagnie).

16 Bits Party at Scoot In

À suivre…

Publié dans la catégorie Uncategorized, le 15 March 2008

IE8

Enfin, nous n’aurons plus à nous battre contre les créateurs de IE car ils ont compris qu’ils avaient tord! Allez lire sur leur beau blog en liquid layout.

Est-ce que IE6 sera bientôt flushé du spectre des navigateurs communément utilisés? On peut l’espérer…

Je n’ai qu’une chose à dire : Que cette brute arrogante et sans finesse ayant donné des maux de têtes à tous les intégrateurs et développeurs web de ce monde reste seule en enfer!!! Et Merci au Web Standards Project sans qui nous n’en serions probablement pas là.

Je sais que les néophytes ‘des dessous’ du web ne comprendront sûrement rien à ce que je raconte mais, croyez-moi, tout ça c’est pour votre bien.

Maintenant, à quand la belle typo sous Windows?

Publié dans la catégorie Uncategorized, le 4 March 2008